ACCUEIL    BIOGRAPHIE    MUSIQUE   SHOW    CONTACT
 
Originaire de la Guyane, Denis LAPASSION est un pianiste et compositeur passionné par les fusions musicales alliant tradition et modernité. A travers ses compositions il propose un style qualifié de jazz afro-amazonien, symbolisant la rencontre entre le jazz et les rythmes traditionnels de la Guyane.

A l’âge de 7 ans, il reçoit un choc musical en découvrant, lors d’un concert diffusé à la télévision, le pianiste Bud Powell et Dizzy Gillespie à la trompette. Comme pour tracer la voie qu’empruntent les grands maîtres, son voisin saxophoniste, Monsieur Arsène Popo Sénior, lui donne l’exemple, jour après jour, répétant inlassablement gammes, harmonies et standards. A l’âge de 9 ans, il débute l’étude du piano classique. La pratique de la musique liturgique, du negro spiritual et du gospel vont dessiner le second versant d’une personnalité qu’il commence à bâtir dès l’âge de 14 ans au sein de son église en accompagnant les offices. C’est à partir de 16 ans qu’il commence à approfondir le travail du jazz , en autodidacte.
En 1993, il part à Paris pour étudier la musicologie à la Sorbonne (Université Paris IV), le piano au conservatoire russe Rachmaninov et le jazz l’A.R.P.E.J. (Paris 10 ème ).
Dès 1997 il devient musicien professionnel, intègre plusieurs formations de styles variés et multiplie les collaborations sur scène et en studio, avec des artistes de soul, gospel, jazz et musique caribéenne.

Il joua en Europe, aux USA, en Afrique, en Amérique du sud, dans les Caraïbes et l’océan indien avec notamment, Palata, Golden Gate Quartet, Ray Charles, Dave Cowan (ex-batteur de Brian McKnight), Anthony Bailey (ex-choriste de Diana Ross), Conti Bilong (batteur de Manu Dibango), Voices of New Orleans, Gospel Chords, Gospel Voices, Gospel Feel entre autres.

En 2008, il retourne vivre en Guyane et fonde en 2009, l'Institut de Formation aux Disciplines Musicales (IFDM), qui forme aux arts de la scène.
C’est en octobre 2013 qu’il sort son 1er album solo intitulé Sérénité.
Cet album trouve un idéal d’expression entre le jazz et les rythmes traditionnels guyanais.
Aux confluents de cette création éclectique, le pianiste retranscrit en musique, les essentiels de fraternité, courage, persévérance et spiritualité, à travers des compositions aux mélodies épurées, construites sur des structures polyrythmiques subtiles.
Sérénité est aussi un hommage à la culture guyanaise. Et pour cause… Dès son plus jeune âge Denis Lapassion s’imprègne des accents du kasékò, du bélya, et autres léròl et kanmougué scandés par le mythique groupe Wapa, dont il est un auditeur attentif durant des répétitions qui ont lieu non loin de la maison familiale…

Sérénité c’est l’élan créatif d’un musicien en harmonie avec ses envies, sa personnalité, ses goûts. Si la sérénité est un sentiment de plénitude, c’est au cœur même des titres de cet album qu’elle déploie son authenticité. Elle s’est imposée comme une évidence pour Denis Lapassion, qui marque cette première production du sceau de la vitalité et de la générosité.